Prémices d'une rébellion

Opération Zone d'Ombre : A la recherche de materiel

Après quelques jours dans la base Gaav nous fait rapidement la liste du matériel nécessaire à la réparation de la BalRens. Il est évident que nous n’avons ni les crédits, ni l’aide indispensable pour se les procurer.
Nous avions repéré, en allant à Iziz des débris de T16 écrasés dans la jungle. Nous décidons d’y aller en espérant trouver les pièces pour Gaav. Sur place nous trouvons trois T16 dans les arbres, aucun pilote n’a survécu au crash. L’un des T16 est inutilisable et aucune pièce ne peut-être récupéré. Les deux autres semblent presque en état de vol. Sous la direction de Lai nous dégageons les deux T16 jusqu’à la base. Lai réussit à remettre à l’état « neuf » l’un d’eux et le repeint. Aessya modifie les identifiants impériaux du vaisseau. Ben et moi-même allons à la rencontre de Deil Kadru en espérant trouver un moyen de le revendre.
Elle nous conseille d’aller voir Kavia Slen a Iziz, une férailleuse et nous assure qu’elle sera en mesure de nous l’acheter.
Lai part avec le T16 pour la capitale pendant que Aessya, Ben et moi-même nous y rendons en motojet.
Nous n’avons aucun mal a trouver Kavia, mais elle ne semble pas le moins du monde intéressée par notre T16. Nous essayons de trouver d’autres acheteurs, mais personne ne semble en mesure de nous l’acheter ou pas au prix auquel nous espérons le vendre.
Aessya tente de faire changer d’avis Kavia, au lieu de cela, elle rencontre un ami de cette dernière. Il semble beaucoup intéressé et ne comprends pas non plus le refus de Kavia face à notre offre. Mais n’a aucun doute du propriétaire des vaisseaux, le fils du gouverneur d’Oderon. Il ne va pas être facile de le revendre sur la planète. Aessya et lui repartent à la rencontre de Kavia et réussissent à l’a faire changer d’avis. Ils s’avèrent être des contrebandiers. Ils nous prennent le T16 en échange du matériel qui nous est nécessaire pour la base et un R6. Nous prenons le pari de leur révéler notre véritable identité et l’existence de la base.
L’avenir nous dira si nous avons eu raison.

Comments

Edhilion mariannick_cauhape

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.